DURILLONS
DOULEURS PLANTAIRES

LES SOLUTIONS EPITACT®

Développés pour protéger l’avant-pied et répartir les pressions, même en cas de longue durée de marche.

Développés pour protéger l’avant-pied et répartir les pressions dans les chaussures ouvertes ou échancrées.

Les douleurs plantaires : un mal à ne pas négliger dans le monde du travail

Nombreux sont les métiers qui nécessitent une position debout prolongée, du piétinement ou même de grandes distances de marche. A cela peut s’ajouter le port obligatoire ou recommandé de chaussures peu adaptées au confort du pied, en allant de l’escarpin à la chaussure de sécurité… Rien d’étonnant alors si le mal au pied, plus précisément les douleurs plantaires liées à une plante de pied douloureuse sont légion dans le monde du travail.



Pourquoi prendre en compte le mal de pied dans les TMS ?

Même si les douleurs de pied ne sont pas à proprement parler des Troubles musculo-squelettiques, elles ne sont pas à négliger car elles peuvent induire progressivement chez le travailleur des douleurs dans d’autres zones du corps. 

En effet, pour épargner au pied un appui qui lui est douloureux, une posture déséquilibrée va être adoptée : des tensions peuvent alors apparaître et générer par exemple des troubles au niveau du genou ou même du dos. C’est pourquoi, le pied doit être aussi au centre des actions de prévention.

Quelle est l’origine de la douleur sous la plante du pied ?​

Trois causes principales peuvent expliquer la survenue de douleurs sous l’avant-pied :

Première cause : l'âge du salarié

meffe age moyen

L’apparition de ce mal de pied peut être liée à l’âge du salarié ou de la salariée. Explications ! Nous avons tous naturellement sous l’avant-pied un petit coussinet constitué de cellules graisseuses : le capiton plantaire. Il sert normalement à répartir les pressions générées par le poids du corps. Malheureusement, au fil des années, ce coussin protecteur s’amincit et se modifie. Il ne joue plus efficacement son rôle. Des douleurs apparaissent alors dans les zones de fortes pressions.

Deuxième cause : l’activité quotidienne

 

Si une fonction nécessite de rester debout, en station statique toute la journée devant un poste de travail, ou bien de piétiner, le travailleur va tôt ou tard finir par ressentir des sensations d’échauffements ou de douleurs. Ces symptômes sont le signe d’une sursollicitation de l’avant-pied. On peut aussi d’ailleurs retrouver ce type de douleurs au niveau du talon. Bien sûr, une activité de marche intensive pourra avoir les mêmes effets.

Troisième cause : la chaussure

Parfois les chaussures à porter sont imposées par l’employeur. C’est le cas pour les chaussures de sécurité notamment. Certains modèles peuvent s’avérer très inconfortables et peuvent déclencher ou accentuer des douleurs sous le pied. Dans un autre registre, certains domaines d’activité conservent encore un certain code vestimentaire dont l’accessoire incontournable est l’escarpin. Inutile de préciser que ce chaussant est incriminé dans à peu près toutes les douleurs de pied, qu’elles touchent les orteils, les talons ou l’avant-pied !

Que faire pour limiter les maux de pied ?​

Voici quelques conseils pour permettre de limiter les impacts de la journée de travail sur les pieds.

Tout d’abord, il faut s’avoir s’écouter ! Rappeler aux salariés de changer de position régulièrement, de s’asseoir quand ils en ont l’opportunité… Ceci peut paraître du bon sens mais il est important de renouveler ces recommandations régulièrement.

Autre sujet important : le chaussage ! Son choix doit être fonction de l’activité. Bien sûr, certains postes ou activités requièrent le port de chaussures de sécurité. Pas possible de s’affranchir de cette obligation mais il existe des modèles plus confortables que d’autres. N’hésitez pas à creuser cette piste car le chaussant est primordial. Pour les salariés pour lesquels il n’y a aucune contrainte, c’est le confort qui doit primer sur l’esthétisme. Toutes les chaussures à talons hauts, quelles qu’elles soient, sont à bannir. La chaussure idéale doit être bien ajustée, avec un bout plutôt rond que pointu, présenter un talon bas et large et si possible être suffisamment respirante.

Si malgré toutes ces précautions les douleurs aux pieds persistent, l’utilisation de protections telles que les coussinets COMFORTACT PLUS* ou les coussinets discrets d’EPITACT®* peuvent être utilisées. Ces solutions vont permettre de soulager les douleurs plantaires en interposant entre la chaussure et l’avant-pied un gel moelleux !


*Ces solutions sont des dispositifs médicaux de classe I, qui portent au titre de cette réglementation le marquage CE. Lire attentivement la notice avant utilisation. 
Fabricant : Millet Innovation. 01/2021

Epitact

Spécialiste du soin en mouvement
Podologie & Orthopédie

MILLET Innovation

ZA Champgrand – BP 64
309 Allée des Lavandes
26270 LORIOL-SUR-DRÔME

Tel : 04 75 85 01 90

Horaires d’ouverture

Lundi au Jeudi :
9h / 12h30 & 13h30 / 16h30


Vendredi :
9h /12h30 & 13h30 / 16h

X